Origine de l’association

Origine

Jeunes diplômés de l’université « Paul Valéry Montpellier III » issus des filières aménagement, urbanisme, développement social local, développement durable, nous nous sommes regroupés pour réfléchir aux enjeux de demain. S’appuyant sur nos expériences de terrain respectives, nous avons travaillé l’idée qu’un modèle alternatif intelligent basé sur un mieux vivre ensemble était possible.

Les dérives du capitalisme et ses conséquences sur l’application du développement durable (où comment l’argent prime sur les valeurs humaines) Nos réflexions ont été menées à partir du constat global d’un système sociétal qui montre ses limites (malaise social généralisé, augmentation du chômage et les peurs de l’avenir, dérives économiques, changements climatiques, raréfaction des ressources naturelles avec en particulier le rapprochement du pic pétrolier, écarts entre pays développés et pays en développement, sécurité alimentaire, perte drastique de biodiversité, croissance de la population mondiale, catastrophes naturelles et industrielles…).

les trois piliers du développement durable Pour répondre à ces enjeux, il nous a semblé pertinent de s’appuyer sur le développement durable parce qu’il est basé sur 3 piliers (l’économique, le social et l’écologie) et qu’il est applicable du global au local.

Face à l’urgence de la crise écologique et sociale qui se manifeste désormais de manière mondialisée, le développement durable est une réponse de tous les acteurs (États, acteurs économiques, société civile) pour reconsidérer la croissance économique à l’échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux, culturels et sociaux du développement.

Néanmoins, aujourd’hui chacun utilise le développement durable à sa guise, entraînant dérive et incompréhension sur son sens réel, souvent l’environnement prime à défaut d’y inclure l’aspect social, ou bien il est utilisé à des fins marketings, ou encore l’économie éthique qu’il prône est mise à mal par une économie capitaliste mondiale sans limite ni valeurs humaines.

Création de l’association

Néanmoins, aujourd’hui chacun utilise le développement durable à sa guise, entraînant dérive et incompréhension sur son sens réel, souvent l’environnement prime à défaut d’y inclure l’aspect social, ou bien il est utilisé à des fins marketings, ou encore l’économie éthique qu’il prône est mise à mal par une économie capitaliste mondiale sans limite ni valeurs humaines.

Nous pensons que le développement durable peut être une solution aux enjeux de demain, seul et seulement si il est appliqué à tous les échelons, de l’échelle mondiale à l’échelle locale, par et pour tous de manière collective et universelle.

C’est dans cette logique que nous nous sommes mobilisés, nous jeunes diplômés de Montpellier, en créant une association en octobre 2005 : DSD (développement solidaire et durable). Favorisant des modes de vie collectif et respectueux, DSD prône la solidarité comme vecteur du développement durable.

Issus des filières aménagement et urbanisme, nous avons au démarrage de l’association cherché à favoriser le rapprochement entre les universités, la recherche et le terrain pour répondre à des enjeux de développement local durable, et ainsi l’insertion professionnelle des jeunes diplômés des universités de Montpellier.

La structure juridique étant créée, l’aventure DSD commence…