Se vêtir est devenue l’un de nos besoins fondamentaux. Aujourd’hui, avons nous la possibilité de s’habiller dans le respect de la planète ?

La surabondance et mauvaise qualité ?

 

A la maison nous nous contentons généralement d’un lit par personne, et d’un nombre raisonnable de vaisselle, mais cette incroyable logique fond comme par magie lorsqu’il s’agit de se couvrir. Sous nos sphères, avoir plus de 50 robes ou 25 paires de chaussures et pantalons différents est ce qu’il y a de plus normal.

Cette surabondance entre dans les tendances d’aujourd’hui et que l’on appelle plus communément la « fast fashion ». Cette appellation existe pour parler d’une mode caractérisée par des articles dont la création est à moindre coût pour une qualité plus basse. Mais la demande constante de produits fait que cela ne génère aucun problème pour l’acheteur car il à été rassasié. Ces articles ne sont faits que pour durer jusqu’à la prochaine collection ou saison qui nous donnera encore plus envie…

 

Parlons chiffres!

 

La Mode représente un des secteurs économique les plus florissant, qui rapporte environ 1200 milliards de dollars par an, dont 150 Milliard d’euros en Europe. Chaque année, ce sont prés de 85 milliards de vêtements neufs qui sont fabriquer dans le monde. Etonnant ?!

 

Et quelles sont les conséquences ?

 

La Mode éphémère, à un coté bien inquiétant, qu’à notre époque nous ne pouvons plus ignorés…. Pollutions de l’air et des eaux, gâchis de vêtements brûlés en décharge et des conditions de travail indécentes dans certains pays… Cette article n’a pas pour but de faire l’étalage de l’industrie du textile et de se qui en découle; d’ailleurs vous pouvez facilement trouvés ces informations sur des sites officiels. LA solutions? Elle n’existe pas ici mais des petits trucs. Trucs et astuces pour une mode plus responsable eux existent!

Chouettes Trucs et astuces ^^:

Cela m’a poussée à changer mon comportement d’une certaines manière. Déjà, très attentive à ma consommation dans plusieurs champ, alors pourquoi ne pas testé cette approche au dit shopping… Et de par ces instants faire le choix un peu plus souvent de vêtements, accessoires d’occasion, ou alors créer de façon un peu plus responsable.

A son niveau, tout un chacun peut devenir un(e) acheteur(euse) conscient(e), en adoptant quelques petites habitudes, testées et approuvées par votre très cher DSD Mode!

 

1. Acheter moins

Qu’importe la catégorie, la condition première du raisonné est de s’interroger sur le besoin réel.Avec la mode et en remarquant que nous ne portions approximativement, moins d’une dizaine de fois chaque vêtement que nous achetons sur une année, cette première étape semble la base de la réflexion.

2. Réparer

Se précipité pour remplacer un vêtement pour un petit défaut, ont essayent de bannir ! Et ont va vite regarder des tutos pour reprendre ou les customiser…
Pour tout ce qui est chaussures, là, on à la bonne vieille méthode! Confier les simplement à un cordonnier qui saura leur redonner une seconde jeunesse et qui aura plaisir de revoir son métier reprendre du service dans le coeur des jeunes …

3. Choisir des marques

Mais quels sont ces oh grand mots?! Il existe de vraies marques/créateurs à philosophie écologique et/ou éthique, qui ont à cœur d’offrir à leurs acheteurs des vêtements créer dans de bonnes conditions et dans un respect de l’environnement, tout en n’oubliant pas de rester tendance. Le seul petit bémol, les prix, souvent élevé, les rendant peu abordable à tous budgets.

4. Acheter en second main

Adieu le temps où l’on pensait seconde main, on s’imaginait un vieil entrepôt rempli de d’habits horribles! Aujourd’hui, la seconde main est plus #chic que jamais. J’en veux pour preuve la multiplication des vide-dressing dans tout le pays et les défilés reprenant d’ancien modèles qui sont adaptés.
Ce qui est cool avec la seconde main c’est qu’elle rassemble pleins avantages. Comme des prix défiant toute concurrence et un style excellent que leurs ancien(nes) propriétaires ont rarement porté plus de deux ou trois fois. Pour trouver son chouette bonheur, les options ne manquent pas, vide-dressing, groupes de vente sur les réseaux sociaux, boutiques de seconde main, échanges avec le reste du monde… Plutôt cool non?!