DSD Alimentation & Santé,  Sans catégorie

Comment manger local et varié toute l’année ? 4 astuces pour respecter vos idéaux

Bonjour à tous ! Consommer local ou être locavore est une pratique qui devient à la mode depuis quelques temps. On s’intéresse un peu plus au développement durable, à manger responsable et c’est une bonne chose, mais il est difficile d’adapter une consommation locale avec une société comme la notre.

Ce n’est pas pour rien que les supermarchés ont fait fortune, les gens passe la majeur partie de leur temps au travail, vient ensuite le retour chez soit via les transports qui prennent là aussi un temps fou. La dernière chose que l’on souhaite est de se promener dans 15 boutiques différentes (charcutier, maraîcher, épicier, et j’en passe) alors que la famille attend à la maison. Mais alors comment faire ? Comment respecter nos idéaux et continuer à profiter de notre temps libre ?

  1. S’organiser

Ce n’est pas une notion qui fait rêver je le sais, mais être organiser vous permettra de ne pas vous sentir débordé par la flemme et d’aller finalement au Leclerc du coin ! Une des valeurs allant de paire avec le « consommer local » est bien souvent de manger sain et équilibré et l’organisation vous permettra de répondre à ces deux besoins en une seule action : Préparez vos menus

En préparant le menu de votre semaine vous allez d’une part pouvoir gérer votre équilibre alimentaire, là où c’est doublement intéressant pour nous c’est aussi de pouvoir savoir exactement ce dont on va avoir besoin durant la semaine. De cette manière il n’est donc plus possible de se retrouver un jeudi soir avec une envie de tarte et dans l’obligation d’acheter des œufs au carrefour le plus près et donc pas au producteur ou distributeur de produits locaux.

L’organisation vous permettra donc d’une part de savoir exactement où aller mais ce n’est pas tout. En étant bien organisé vous pouvez aussi prévoir votre trajet de manière à aller chercher ce qui est nécessaire avec un parcours bien définis.

2. Fréquenter les marchés

Peut importe où vous vivez vous avez forcément un marché près de chez vous ! Il est a ce moment là, important de choisir un vendeur/producteur proposant du local. Pour vous rassurer, sachez que la production local est souvent au même prix voir moins chère que celle présente dans les supermarchés, même si elle est proposée par un producteur indépendant. Il est plus facile de vendre des produits a un prix juste lorsque l’on est pas submergé par les intermédiaires.

Les marchés sont souvent complet, vous aurez les producteurs et artisans de la ville qui pourront vous parler de la provenance de leurs produits. Vous pourrez retrouver au même endroit la quasi totalité de ce dont vous avez besoin.

En revanche attention, bien souvent ils ne proposent pas uniquement des produits locaux, c’est le moment fatidique où vous ne devez pas craquer pour ces cerises qui vous sont proposez en plein mois de mai et qui vous font tant envie. Vous voulez faire une tarte ? Laissez le professionnel vous parler de ces pommes et prenez en un bon kilo !

3. Avoir un bon état d’esprit

C’est le point le plus difficile a respecter ! Faire en sorte justement de ne pas craquer pour les cerises car notre état d’esprit est foncièrement faible ! Notre instinct nous donne naturellement envie de craquer pour nos envies immédiate et c’est un travail de tout les jours de ne pas céder mais… vous allez céder ! Soyez-en sûr ! Là où il est important d’avoir un bon état d’esprit ce n’est pas uniquement dans la lutte pour le respect de nos valeurs face à nos envies immédiates. C’est aussi et surtout dans l’acceptation de nos échecs.

Il n’est pas bon de s’en vouloir lorsque l’on craque, se rabaisser personnellement par des jugements négatifs ne vous fera pas atteindre votre objectif, au contraire. De cette façon vous allez petit à petit vous décourager, vous dire que vous êtes faible et baisser le potentiel de votre état d »esprit puis recommencer la fois suivante en vous disant que vous êtes incapable de travailler sur vous. C’est un cercle vicieux.

Profitez de votre échec pour en apprendre sur les raisons de celui-ci et sur vous même, de cette façon vous pourrez mieux réagir la fois suivante. Vous serez à ce moment fier de vous et de votre capacité à rester focus sur vos idéaux et donc plus enclin à répéter le processus par la suite. C’est un cercle vertueux !

4. Congelez vos produits

L’argument de la plupart des gens réticents a consommer local est la monotonie des repas. Nous sommes habitués depuis tout petit à manger de tout à n’importe qu’elle moment de l’année et consommer 2 fois des poireaux dans la même semaine peut en freiner plus d’un ! A ce problème je vous propose une solution : la congélation

Si vous voulez manger des tomates en décembre, achetez une grosse quantité pendant la saison, elles seront moins chères et bien plus savoureuses. Ensuite il vous suffit de les nettoyer et de les conserver au congélateur en divers portions (évitons le gaspillage alimentaire en décongelant trop de produits 3 mois plus tard). De cette façon vous ferez sur l’année de nombreuses économies, vous mangerez local et varié et vous respecterez vos idéaux en respectant vos envies ! Pour être certain d’avoir une quantité suffisante de produits nous retournons vers le premier point : l’organisation ! 😀

Voilà pour les astuces de bases pour consommer local et maintenir cette habitudes ! Si vous avez d’autres techniques ou conseils à donner je vous laisse en faire part dans les commentaires 😉 ! Bonne journée à tous !

Partager l'article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *