L’Arbre à vent : cette drôle d’éolienne citadine « made in France »

Esthétique, silencieuse et relativement peu encombrante, l’éolienne urbaine en forme d’arbre fut développée en 2011 par la startup parisienne NewWind. Elle prétend couvrir 83 % de la consommation d’électricité d’une famille de 4 personne (hors chauffage) en récupérant les vents difficiles, dit turbulents, grâce à son système de micro-turbines en forme de feuilles, les Aeroleafs®. Découverte.

Inspirée de la nature, silencieuse, élégante

C’est en observant les feuilles d’un arbre s’agiter lors d’un jour sans vent que Jérôme-Michaud Larivière, président de NewWind, ex-scénariste pour le cinéma et la télévision, a eu l’idée de récupérer cette énergie insoupçonnée. Trois ans de recherche et développement plus tard ces mini-éoliennes verticales capables de « capturer » les vents à 360°, étaient nées : les Aeroleafs. Selon l’entreprise, elles sont conçues pour capter les turbulences de l’air avec un seuil de production électrique relativement bas de 2m/s (contre 3 ou 4m/s pour les éoliennes classiques). Une configuration qui permet de doubler le nombre de jours utiles sur une année. Il ne restait plus qu’à monter ces unités de production de manière à les intégrer dans le paysage urbain, ce qui est aujourd’hui chose faite.

>> la suite ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils