L’aquaponie: quand poissons et végétaux vont de pair

Le vrai géant vert, c’est lui. Pas celui qui fait pousser du maïs jaune fluo mis en conserve, à grand renfort d’OGM.

Non, Grégory, son truc, c’est l’aquaponie, une technique qui permet de produire tout à la fois du poisson et des légumes.

 

Devant ses serres de 880 m2 auto-construites à Créon, petite bourgade girondine à 30 kilomètres de Bordeaux, Grégory Biton est fier de présenter ses ouvriers agricoles : 1400 truites arc-en-ciel responsables de la production de 300 kilos de mâche, fenouil, chou rave ou coriandre par semaine… Dans cette ferme du XXIe siècle, les déjections des poissons servent d’engrais pour les plantes qui purifient à leur tour l’eau pour les poissons. Une association de bienfaiteurs particulièrement productive. Bienvenue chez De l’eau à la bouche, première ferme aquaponique professionnelle de France.

La suite ici

 

Aller à la barre d’outils