Du cuir et de la viande sans tuer des animaux

D'ici 2050, il faudra 100 milliards d'animaux d'élevage pour pourvoir aux besoins de la population mondiale en viande, en produits laitiers, en œufs et en produits de maroquinerie. Le maintien de ce cheptel nécessitera un apport considérable, potentiellement non viable, des ressources de la planète. Et s'il y avait une autre voie ? Dans cette présentation révélatrice, Andras Forgacs, le partisan de l'ingénierie tissulaire, explique que la bio-fabrication de viande et de cuir est la façon civilisée de dépasser l'abattage des animaux pour des hamburgers et des sacs.

Aller à la barre d’outils